vendredi 29 juin 2012

La prière d’exorcisme


La prière d’exorcisme
Cette méthode d’exorcisme surtout utile contre les démons (mais exagérée contre les fantômes !) consiste à réciter une incantation longue et détaillée, lourdement chargée d’énergie, qui ordonne non seulement à l’esprit de partir mais chante aussi la gloire des Dieux. C’est notamment l’exorcisme adopté par des religions anti-sorcellerie, comme le christianisme, car il n’est pas absolument nécessaire d’avoir des dons magiques pour s’en servir puisque l’énergie provient des divinités !

C’est une méthode particulièrement redoutable pour deux raisons. Premièrement, elle fait appel à une force si pure que lorsque le démon sort du corps de sa victime et se retrouve baigné dans cette énergie, il se fait littéralement annihiler à son contact. Deuxièmement, on a pas besoin d’adapter l’incantation selon l’identité ou la force de l’ennemi, puisque la puissance des Dieux surpasse toujours celle des démons.

Voici une prière d’exorcisme qui est devenue particulièrement forte après avoir été utilisée sous diverses variantes pendant des siècles, contre bon nombre de démons. Elle est en latin (ce qui ne gâche rien à sa sonorité magique) et constitue la racine païenne des rites d’exorcisme employés par les chrétiens:

Regna terrae, cantate Deo, psallite Cernunnos,
Regna terrae, cantate Dea, psallite Aradia.
Deus caeli, Deus terrae,
Humiliter majestati gloriae tuae supplicamus
Ut ab omni infernalium spirituum potestate,
Laqueo, deceptione et nequitia,
Omnis fallaciae, libera nos, domine.

Exorcizamus te omnis immundus spiritus,
Omnis satanica potestas, omnis incursio,
Infernalis adversarii, omnis legio,
Omnis congregatio et secta diabolica.

Ab insidiis diaboli, libera nos, domine,
Ut coven tuam secura tibi facias libertate servire,
Te rogamus, audi nos !
Ut inimicos sanctae circulae humiliare digneris,
Te rogamus, audi nos !

Terribilis Deus de sanctuario suo,
Cernunnos ipse truderit virtutem plebi suae,
Aradia ipse fortitudinem plebi suae.
Benedictus Deus, gloria Patri,
Benedictus Dea, gloria Matri !

Le désavantage le plus évident de cette méthode d’exorcisme est l’ampleur de l’incantation; ce n’est pas une brève formule en rimes qui s’apprend facilement par coeur, mais bien un grand hymne aux Dieux qui prend un certain temps à réciter. Bien que chaque mot enrage et affaiblisse graduellement le démon, l’exorcisme ne se réalise pleinement que lorsqu’on atteint la toute fin de la prière. Or, les démons reconnaissent tout de suite cette incantation dès les premiers mots, et savent à quel point elle les menace; il feront donc tout ce qui est en leur pouvoir pour faire taire au plus vite celui ou celle qui récite la formule. Lorsqu’on veut utiliser l’exorcisme par prière, il faut donc bien s’organiser pour ne pas se laisser interrompre avant d’avoir prononcé le dernier mot.