mardi 12 octobre 2010

Désenvoûtement




Voici deux rituels de désenvoûtements assez simples.

Pour détruire l'envoûtement d'un sorcier, vous devez briser la coquille d'un œuf en deux et également séparer le jaune du blanc. Dans la coquille, placez un petit bout de papier en inscrivant la formule suivante:


Ô force de l'univers,
Ô puissants éléments de la terre
Accordez-moi votre protection,
De ma dévotion, je vous fais don,
Ainsi soit fait.

A présent déposez un peu de votre salive sur le papier replié et collez les deux bouts de la coquille ensemble avec de la colle. Trempez les doigts dans le blanc de l'œuf et badigeonner le coquille avant de la déposer assez loin de chez vous. Pour finir, mélangez un peu de sucre avec le jaune de l'œuf et avalez-en un peu, cela valide le sort de protection.

Second rituel de désenvoûtement

Attention! Ce rituel devra être répété durant 9 jours, soit à l’aube soit entre minuit et une heure du matin.

Pour le réaliser vous avez besoin:

D’une bougie de votre signe zodiacale
De quatre bougies blanches
De quatre bougies noires
De quatre bougies rouges
De deux grandes bougies blanches
De l’encens

Allumez l'encens et placez le derrière l'autel.
Allumez les deux grandes bougies blanches et placez-les à gauche et à droite de l'encens.
Allumez votre bougie zodiacale et placez-la au centre de l'autel.
Placez les bougies noires autour de la bougie du zodiaque et allumez-les avec une source autre que les bougies précédentes.
Regardez les flammes des bougies noires pour y déceler le mal.
Invoquez l'ange Samael à haute voix:

« Seigneur Samael, ange de la planète Mars.
Nous faisons appel à toi, grand ange protecteur pour nous aider à nous défendre. Etant sans défense face à cette attaque maléfique dirigée contre tous les niveaux de son être. Combattant des justes causes contre le mal et les méchants, protecteur des sans défence nous te demandons de faire intervenir ta force afin de détruire et d’abattre ce mal, de le purger grâce à ton feu sacré et purificateur, et de nettoyer cette iniquité.
Au nom du suprême créateur cosmique de toutes choses.
Ainsi soit-il !»