samedi 14 janvier 2012

Le langage des couleurs psychologique et symbolique

L



Les couleurs ont un langage profond et puissant auquel nous sommes sensibles. La couleur est, par elle-même, un langage permettant de communiquer, elles traduisent notre personnalité et nos aspirations qu'elles soient d'ordre psychologique, religieux ou symbolique.



Le blanc : le blanc est la couleur de la propreté,l'innocence, la candeur, la purification, l'hygiène, la santé. Le blanc renvoie instinctivement à la pureté, aux origines de la vie, le commencement de toute chose,c'est la couleur du baptême, du mariage, le blanc permet la créativité, marquant le début d'une vie spirituelle. C'est aussi la couleur du froid de la neige. Le besoin de blanc se manifeste chez les personnes qui souhaitent emprunter une autre direction dans leur vie, quand on éprouve l'envie d'être libre et léger, quand il faut se montrer disponible, quand on veut paraître plus jeune et plein de fraîcheur. A éviter quand on est distant et glacial, quand on est méticuleux et trop perfectionniste. Synthèse de toutes les couleurs, le blanc est la lumière, et les anciens en avaient fait la couleur de la divinité : les Egyptiens enveloppaient les défunts dans un linceul blanc pour montrer que la mort délivre l’âme pure de son enveloppe charnelle périssable.



Le bleu : c’est la couleur du calme. Rafraîchissant, apaisant, réconfortant, le bleu aide à adopter un rythme plus détendu et à se décontracter. Il ralentit le rythme cardiaque et fait baisser la tension. En agissant sur nos muscles et notre esprit, il nous permet de respirer plus profondément. C’est la couleur de la communication, de l’imagination et de la force intérieure. Il apporte le calme, la paix et la sérénité.


Le brun : cette couleur a la possibilité de détendre, elle apaise le corps et l'esprit, inspire la persévérance, l'attachement aux traditions et aux habitudes, elle donne un sentiment de respect chez autrui.
Le brun, couleur de la terre, de la boue et du feuillage d’automne renferme des idées de dégradation et de mort. Dans la symbolique chrétienne, le rouge noir, mélange de feu, de fumée, de cendre et de suie est le symbole de l’amour infernal et de la trahison. Couleur de la matérialité, le brun correspond à l’agressivité latente ou déclarée, la méchanceté, l’obstination, l’avarice, l’égoïsme. Dans les rêves, il traduit le besoin de confort et de sécurité.


Le gris : Cette couleur peut parfois déprimer, atténuer l'envie de bouger et stopper l'esprit d'initiative. Elle traduit le besoin d'éviter les émotions intenses et toute implication profonde dans les événements de la vie. Cette couleur favorise le besoin de soutien, le sentiment de se protéger, elle rend sérieux, fiable, méticuleux mais peut être trop strict, en porter incite au sens du devoir. Union du blanc de l’innocence et du noir de la culpabilité, le gris fut l’emblème chrétien de la mort terrestre et de l’immortalité spirituelle, de l’innocence calomniée, noircie, condamnée par l’opinion ou les lois. C’est aussi la tonalité de la tristesse, de l’anxiété, de la rêverie vague.


Le jaune est la couleur de l'esprit, du changement, il dénote une volonté de se libérer de certains poids de contrariétés et de restrictions, permet d'avoir confiance en soi et en ses capacités. Cette couleur peut activer le système lymphatique, les fonctions digestives et la production d'hormones. Le jaune citron entretient le corps et le cerveau, régularise les bronches et accélère le processus de guérison, traite parfois efficacement les troubles hépatiques et les troubles digestifs car il stimule les sucs gastriques et purifie le foie, il active les sécrétions biliaires. Le jaune sert aux états dépressifs car il a un effet bienfaisant sur l'humeur, le jaune aide au manque de concentration, maintient l'éveil, augmente le tonus musculaire et accélère les réflexes.

Couleur de la lumière, emblème de l’or, associé au miel, le jaune était la couleur de la lumière céleste révélée aux hommes et de la doctrine religieuse enseignée dans les temples. Mais le jaune lunaire, couleur de l’or terni est du soufre symbolise l’inconstance, la jalousie, les passions dépravés, l’adultère, la culpabilité, la trahison (dans l’iconographie, Judas est vêtu de jaune ; dans plusieurs pays, les juifs devaient porter des vêtements jaunes parce que Judas avait trahi le Christ , ou une étoile jaune... ; en France, on barbouillait de jaune la porte des traîtres, les "briseurs de grève" étaient appelés des "jaunes"...). Au point de vue psychologique, et dans les rêves, le jaune est la couleur de l’intuition et symbolise la capacité de renouvellement, l’entrain, la jeunesse et l’audace, mais aussi souvent l’instabilité et la vanité. Il révèle un besoin de supériorité et à l’extrême, la volonté de puissance aveugle manifestée en prétentions exagérées à une supériorité factice (souvent compensation d’un sentiment d’infériorité mal liquidé ou inconscient).


Le marron : La vibration de cette couleur nous aide à redescendre sur terre et nous y sentir bien enracinés. La terre alimente constamment notre énergie. Il nous permet de nous sentir plus forts et plus équilibrés.

Contre indiqué aux gens trop matérialistes, aux personnes trop terre à terre,  le besoin de marron apparaît en cas de certains malaises physiques. Le marron montre parfois un caractère rude, dépourvu de gentillesse et de tact.


Le noir : Cette couleur offre de la retenue mais exerce un pouvoir puissant d'attraction sur les adolescents, les intellectuels, les créatifs. Le noir évoque la carrière, choisir de s'habiller en noir revient à témoigner d'une transformation radicale de la personnalité, un besoin de s'isoler, une volonté de prendre de la distance et de se mettre à l'abri des interférences extérieures. La couleur noire rime avec aristocratie, élégance et sobriété, luxe et séduction raffinée, elle exerce un certain pouvoir d'attraction. A choisir quand on veut offrir une image de soi raffinée, élégante et sophistiquée,  lorsque l'on a tendance à se détacher, lorsqu'il y a séparation, quand on a besoin d'une pause. A éviter quand on se sent déprimé, quand on a peur, quand on ne veut pas accentuer une image de soi trop dur et autoritaire, quand on est vieux ou fatigué, cela a tendance à faire ressortir les rides et à vieillir. Le noir, négation de la lumière, est le symbole du néant, de l’erreur, de ce qui n’est pas et s’associe à la nuit, à l’ignorance, au mal, à ce qui est faux. Il indique "l’ignorance enfantée par le mal et par toutes les passions égoïstes et haineuses". Couleur du charbon, il évoque le processus de la combustion, prélude à la régénération et renferme une idée de résurrection. Les rites initiatiques de l’antiquité comportaient des épreuves nocturnes : le postulant traversait une mort symbolique dans un lieu obscur, pour devenir un homme nouveau et renaître à la vie spirituelle. On peut y voir l’expression du complexe d’abandon, inséparable de la mélancolie et souvent accompagné de la peur de la vie et du désespoir, tendance reflétées dans les rêves, ainsi que le besoin d’indépendance.



L’orange : c'est une couleur qui élève l’esprit, stimule l’énergie et apporte de la gaieté. L’orange est associé à la joie, à la créativité, à l’exaltation, au mouvement, à l'enthousiasme,à la volonté de puissance, l'orange induit un sentiment de bien être et de joie de vivre.


Le pourpre : cette couleur est susceptible de réduire les fièvres, les inflammations,  car cette couleur peut faire baisser la température du corps et baisser le rythme cardiaque, a une action sédative sur les reins, contrôle certaines hémorragies, favorable pour les personnes incapables de s'imposer.


Le rose : c’est la plus féminine des couleurs. Elle incite à la douceur et la tendresse et exprime l’amour et le bonheur. Ses nuances chaudes et caressantes sont pleines de bienveillance et d’affection. Il entretient l’amour et l’amour de soi, il représente la tendresse, la protection et la compassion.



Le rouge :  Le rouge illustre les passions, l'amour et la guerre. cette couleur peut accélérer le pouls et le rythme cardiaque, élever la tension artérielle, augmenter la respiration, le rouge excitant le système nerveux, stimule la circulation du sang ainsi que l'activité physique et sexuelle c’est la couleur de l’énergie, de la passion, de la force, de la motivation et du dynamisme. Il nous nous stimule et nous incite à agir. Il symbolise l’esprit des pionniers, des révolutionnaires, des extravertis.


Le turquoise : doté de propriétés rafraîchissantes et calmantes, la couleur turquoise a tendance à réduire l'activité cérébrale et s'avère donc indiquée aux personnes hyperactives, trop dynamiques, elle stimule le système immunitaire et favorise la régénération ainsi que la cicatrisation de la peau, la couleur turquoise peut activer le processus de cicatrisation des lésions graves et des brûlures, elle peut donc, améliorer l'état de la peau.


Le vert : cette couleur exprime la volonté d'agir, la continuité et la persévérance. Le vert est la couleur de la guérison, de la sympathie et de l'harmonie, le vert a une action sédative qui agit comme un antiseptique. Il peut produire un effet calmant sur le système nerveux car c'est la couleur la plus paisible, elle favorise le bien être de l'organisme, accroît la vitalité, et rétablit l'équilibre.

Le violet : le violet est une couleur ambiguë et mystérieuse, car il se compose de 2 teintes antagonistes le rouge et le bleu, il est associé à la méditation, il porte à la contemplation et à l’introspection. Il est lié à l’intuition, à la clairvoyance et à l’ouverture d’esprit. Il favorise la perspicacité et la perception. C’est la couleur de la dignité et du respect de soi. La vibration à la fois forte et raffinée du violet en fait une couleur
douce, apaisante et élève l’esprit.