lundi 18 juin 2012

Le solstice d'été - Sabbat de Litha



Le 21 juin, au solstice d'été, se déroule une célébration importante pour les païens : le sabbat de Litha,  la fête de la mi été, opposé de Yule, c'est aussi le jour le plus important de l'année pour les anciens cultes solaires.

Le dieu et la nature sont à l'apogée de leur force; il règne en seigneur de la forêt sur un trône de bois vert. La terre nage dans la fertilité, ce jour est célèbre car le soleil est à son zénith, mais il rappelle son futur déclin. Le dieu du chêne combat le dieu du houx qui va remporter la victoire et régner jusqu'à Yule. Les jours raccourcissent. Le voile entre les deux mondes est aussi mince qu'à Samhain, on peut donc rencontrer des représentants du "petit peuple" et les esprits des morts peuvent plus facilement traverser la frontière. La légende raconte que si l'on marche accidentellement sur du Millepertuis le soir de Litha, on peut se retrouver au pays des fées.

Le solstice d'été est en fait l'époque idéale pour pratiquer la magie sous toutes se formes. Les rites magiques associés à la guérison, à l'amour et à la protection sont particulièrement indiqués. Lorsque la cérémonie se déroule en plein air, des herbes peuvent être mises a sécher au-dessus du feu rituel. Sauter par-dessus le feu est un geste purificatoire et régénérateur d'énergie.
Il est de tradition de consommer des fruits frais et de boire de l'hydromel à l'occasion du Solstice d'été.



Rituel pour la Sabbat de Litha

Munissez-vous de :

- 4 bougies jaunes
- Des fleurs coupées ou séchées ou quelques fruits
- De l'encens de roses
- Une boisson (bol ou coupe de vin, d'hydromel, de jus de fruits)


Posez les bougies aux quatre points cardinaux
Reliez vos bougies avec vos fleurs coupées, en essayant de représenter un cercle
Allumez les bougies et l'encens de rose
Posez quelques fleurs et votre boisson au centre de ce cercle

En méditant sur vos soucis, vos désirs et vos aspirations, regardez les fleurs pendant quelques secondes, prenez votre coupe en disant :

"Par cette nuit magique, je célèbre Dieux et Déesses de la Nature
Que votre lumière m'illumine, que votre énergie m'inonde.
Je vous offre ces quelques fleurs comme présents et vous rends hommage par ces libations"

Passez cette coupe au dessus de l'encens et des bougies et buvez votre boisson, laissez se consumer l'encens et les bougies.



Le 21 juin c'est également la Nuit de la Saint Jean

Depuis la plus haute Antiquité, les populations occidentales marquent le 21 juin par des rituels dont l’allumage de grands feux et la cueillette de plantes de la Saint Jean (dites aussi plantes solaires).
Pourquoi le 21 Juin ?
C’est le jour du solstice d’été, date où le Soleil triomphant s’empare du plus grand nombre d’heures de la journée ne laissant que quelques miettes à la nuit. La nuit est alors la plus courte de l’année, mais elle prend sa revanche dès le lendemain lorsqu’elle commence à grignoter les minutes et les heures volées par le jour. Elle réduit ainsi peu à peu l’empire du Soleil  et amorce la domination de la saison sombre (l’hiver) sur la saison claire.
L’église catholique a christianisé le culte antique du solstice d’été en le déplaçant au 24 juin, date de la Saint Jean Baptiste. Ce saint qui annonce l’avènement du Christ (Sol invictus), prononce ces paroles qui peuvent se comprendre en termes calendaires : « Il faut qu’il croisse et que je diminue ».

Les feux de la Saint Jean
Dans les villes l’allumage des brasiers était initié par les « notables ». A Paris, le roi en personne avait la charge d’allumer le feu de Saint Jean sur la Place de Grève. (Louis XIV, fut le dernier roi à en avoir la prérogative).
Dans les campagnes ce rituel subsiste encore et les grands feux allumés rassemblent tout le village qui se réjouit en dansant et en chantant autour de lui, au son de musiques traditionnelles ou non. Les amoureux sautaient par-dessus les flammes afin de garder intacte la flamme de leur amour.