mercredi 27 octobre 2010

Evocation à Lilith en magie sexuelle.


Ce rituel est un rituel d'évocation majeur. Il ne devra être entrepris que par un groupe particulièrement entraîné et ne comprenant parmi ses membres que des personnes n'ayant aucun blocage ou interdit,autrement celles-ci risqueraient de graves problèmes tant psychiques que physiologiques avec des répercussions sérieuses dans le contexte social. 

Ce rituel est un des aspects cérémoniels de la magie sexuelle les plus importants, il peut servir d’élément d'inspiration pour l'élaboration d'autres rituels s'adressant à des entités du même type, mais attention le rituel de Lilith ne devra être modifié en aucune façon, Lilith est une entité puissante et exigeante. 
Si vous ne vous sentez pas capable d'assumer toutes les phases du rite, abstenez-vous absolument de tenter l'expérience. 
Cette rituélie est particulièrement "hard", peu faite pour les timorés. 

Le rituel d'évocation à Lilith est destiné à de multiples fonctions, lesquelles seront principalement axées sur les problèmes d'énergie, les problèmes sexuels, certaines interventions dans le cadre de la réussite sociale, et les formes de thérapie en relation avec le problème énergétique. 
Ce rituel d'évocation peut aussi avoir pour objectif une charge d'objet ou de symbole, voire des applications dans le domaine égrégorique ou de manipulation de groupes, voir de groupes sociaux. 

Ces rituélies, on s'en doute, sont plus des pratiques de groupe, bien qu'elles puissent être effectuées par des couples mais avec une répercussion beaucoup plus modeste. 

Il est important de signaler que l'évocation qui va suivre devra être effectuée par un opérateur, ou une opératrice dont la position astrologique de la Lune noire se trouve en aspect harmonieux. 
L'opérateur ou l'opératrice principal(e) sera impérativement d'un des signes suivants: 
Gémeaux, Scorpion ou Taureau, éventuellement Poisson ou Balance, à la rigueur Verseau. 

Il existe deux variantes (de même valeur) du rituel d'évocation. L'une appartenant à la tradition occidentale, l'autre issue de la magie cérémonielle. A la suite du rituel, j'exposerai cette variante. Le reste du rituel est équivalent. 
Certains groupes, ayant une grande pratique des évocations, suppriment le cercle qui entoure les participants dans les rituels classiques ; je ne vous conseille pas cette "fantaisie" si vous faites, vos débuts dans les magies sexuelles, à moins que vous ne soyez intégré dans des groupes dont c'est l'habitude.


PREPARATION DU RITUEL

Les évocations à Lilith en magie cérémonielle s'exécutent un vendredi à une heure de Vénus. Dans les traditions occidentales, n'importe quel jour en Lune ascendante de préférence entre le premier quartier et la pleine Lune. 
Personnellement je vous conseille de tenir compte de la Lune et d'effectuer ce type d'opération après la tombée de la nuit. 

Quoi qu’il en soit, vous pouvez toujours choisir un vendredi en Lune ascendante. Une semaine avant la date prévue pour le rite, le vendredi précédent, on devra préparer le talisman de Lilith sur parchemin. Pour ce faire, veuillez vous reporter au petit rituel concernant ce talisman, qui se trouve après celui de l'évocation. 

Ce talisman sera laissé sur l'autel, sous le dodécaèdre de cristal en attendant le moment de la cérémonie. La disposition de la pièce où doit se dérouler la cérémonie est des plus simples. Un cercle occupera la quasi totalité de la place disponible, surtout si le nombre de participants doit être important (ce qui est souhaitable). 
Ce cercle sera matérialisé par une corde suffisamment longue pour encercler l'ensemble.
L'autel sera disposé à l'est, quatre cierges sur leur pique-cierge seront placés aux quatre points cardinaux, à l'extérieur du cercle. 
Un petit triangle sera dessiné à l'ouest et disposé également à l'extérieur du cercle. Ce triangle pourra être tracé sur une toile blanche, il sera exécuté avec une encre de Chine rouge dans laquelle on aura jeté quelques gouttes de sang. Au centre du triangle sera tracé le sceau de Lilith (voir détail dans la figure ci-dessous). 
A chaque point du triangle, on placera un cierge vert suffisamment important pour brûler au moins trois heures. 
A l'intérieur du cercle, on disposera un divan bas qui servira d'autel, celui-ci sera disposé dans le secteur ouest en face du triangle. 
(Voir figure ci-dessous).


NB: Si cette opération d'évocation doit être effectuée pour le compte d'une personne extérieure au groupe, il convient que celle-ci soit présente, ce qui pose un certain nombre de problèmes, étant donné la nature du rituel ! 
Quoi qu'il en soit, le demandeur devra avoir un rôle passif, afin de lui éviter les inconvénients signalés plus haut. 

LE MATÉRIEL

-4 gros cierges blancs
-2 cierges d'autel vert,
-3 cierges pour le triangle également vert. 
-encens d'Oliban mâle
-l'encens d'Abral
-les huiles parfumées
-lubrifiants utiles dans les rituels de magie sexuelle.
-un encensoir
-baguette (pour tracer pentagramme par opérateur)
-cape (opérateur)
-poignard 
-coupe de cristal
-corde

L'éclairage annexe pourra être constitué par des lampes halogènes à variation lumineuse, qui ne semblent pas par expérience nuire au déroulement des rituels.

BUTS

-Appel de force et d'énergie, très efficace, on procédera comme pour un envoûtement en préparant la statuette de l'intéressé qui sera disposée dans le triangle extérieur, dit triangle des évocations. 

-Envoûtement d'amour, les résultats de ce type de rituel sont particulièrement recommandés pour les problèmes difficiles, mais le demandeur doit être intégré au rituel, ce qui pose d'autres problèmes. 

-Envoûtement de thérapie, identique dans son principe à l'appel de force. 

-Problèmes professionnels, c'est une action qui donne de bons résultats pour tout ce qui touche les relations humaines, artistiques, littéraires, publicité, spectacle, partout où il faut plaire, provoquer une attirance, obtenir les faveurs d'une personne ou d'un public. 

-Pour provoquer la voyance, dans ce cas le demandeur doit être présent... 

-Pour les problèmes d'impuissance ou de frigidité, analogues aux appels de force, mais en plus avec la présence du demandeur. 
Dans le contexte, il y a peu de chance qu'il reste indifférent


RITUEL D'EVOCATION

Trente minutes avant la cérémonie, les participants exécuteront une visualisation sur la finalité du rituel. 
L'opérateur leur décrira une dernière fois la situation à obtenir. 

Ils pénétreront dans la pièce et prendront les places qui leur sont destinées, l'opérateur fermant la marche. 
Après s'être assuré qu'il ne manque aucun des objets indispensables au rituel, l'opérateur procédera à la clôture du cercle en compagnie d'une assistante. 
Celle-ci suivra le pourtour de la corde avec un encensoir dans lequel brûlera de l'encens d'Oliban. L'opérateur suivra en traçant le cercle symboliquement de la pointe de l'épée. Le tracé commencera à l’Orient pour se terminer au même point une fois le cercle bouclé.
Tous les assistants seront nus et assis. Seul l'opérateur conservera sa cape.

Devant l'autel, l'opérateur procédera à l'ouverture du rite en traçant au-dessus de l'autel un pentagramme à l'aide de la baguette (de son choix). Il dira à haute voix:

"Ata gabor laïlam adonaï "

Ensuite il tracera, toujours avec la baguette le Tétragramme, en disant:

"lod Hé Vav Hé "


Il procédera de la même façon au nord, puis à l'ouest et enfin au sud avant de revenir à l'autel. 
Face à l'Orient, il dira trois fois en se frappant la poitrine: 

"EGO (son nom rituel)"

Un assistant mettra un peu d'encens d'Abral dans le brûle-parfum. 
Les participants commenceront à opérer le calme mental. 
La jeune femme désignée pour être au centre du rituel s'allongera sur le divan disposé à l'Ouest. 
L'opérateur prendra le pentacle de Lilith dans sa main droite, puis tournant le dos à l'autel il se dirigera vers le divan suivi de deux assistants, l'un portant le poignard, l'autre la baguette.

Face au divan il dira encore trois fois en se frappant la poitrine:
"EGO (son nom rituel)"


Un des hommes participants se placera à genoux à la tête du divan, un autre au pied. 
Les assistants de l'opérateur se placeront à ses côtés déposant les objets rituels sur le sol.
L'homme qui se trouve au pied du divan posera un oeuf de cristal sur le nombril de la femme allongée. 
La totalité des participants commencera à visualiser le but du rituel. 
L'opérateur déposera le talisman de Lilith sur le plexus solaire de la jeune femme. 
L'opérateur commencera la formule d'évocation.


EVOCATION 

"Lilith, veni, veni, veni. Par la vertu des Saints Noms de El, Eloïm, Eloa, Adonaï, Shaddaï, Sabbaot, Lilith, veni, veni, veni"

L'opérateur tracera en l'air avec la baguette le pentagramme inversé, ainsi que le signe : lamed (première lettre du nom de Lilith)

"Lilith, veni, veni, veni. 
Par la vertu des Saints Noms de El, Eloïm, Adonaï, Sabbaot, Yahedounaï, Yahedounaï, YahedounaÏ.


Lilith écoute notre demande. Je te conjure ô Lilith de venir à notre appel par la vertu des 24 vieillards prêtres du Dieu très haut, avec :
Ayasharaya 
Baraya 
Adonaï 
Esbaoth 
El Shaddaï. 
Et avec les Chérubims et les Séraphims (prononcez Kéroubimme et Séraphimme) 
Boukoukalayim et Koukalayim 
Noukalayim 
Boukoukalayim 
El Adjel, El Adjel 
Lilith écoute et obéit par la vertu des noms de 

Ia Inai Ayil 
Ia Enouail Ail 
Ia Rai Yai Ai Il 
Ia Woudai Taiyai Yai Il 
Ia Idi Yai Yai Il 
Ia Wouzé Ré Yai Tai Il 
Ia Ebali Yé Yai Il 
Ia Wai Taidai Ayai Yai Il 
Whoua You Yai Il 

Yai Kira Diti Ei 

Ia Lemébété Yié Il 
Ia Mé Ber Dé Phé Yia Il 
Ia Né Yer Ai Tai Yai Il 
Ia Oksé Pha Ai Yil 
Ia Ouhai Ai Yil 
Yé Lébé Tai Yai Il 
Ia Ya Dou Lai Bai Yil 
Ia Sha Data Yai Il 
Ia Dou Dou Yiai Il 
Ia Amanou Yil 
Ia Phi Lay La Il 
Ia Erreusse Tou Yil 
Ia Eb Sa Ai Yil 
Ia Oulaine Yil. 

Lilith, veni, veni, veni. Lilith écoute notre demande."


L'opérateur à ce moment formule clairement la demande : ".............."

Puis il marque une pause. 
Pendant ce temps, l'assistante qui se tient à ses côtés prend une coupe de cristal qui était déposée sur le sol près du divan avant le début du rite. Elle rejoint l'assistant qui se trouve de l'autre côté de l'opérateur. Elle se livre sur ce dernier à une masturbation et recueille la semence dans la coupe. Elle remet cette coupe à l'opérateur. 
Les participants arrêtent leur visualisation et commencent à se caresser, sans conclure d'acte. Les deux hommes qui jouxtent le divan en font 
autant à la femme allongée. L'assistante qui se trouve près de l'opérateur détache la cape de celui-ci.


L'opérateur prend le talisman qui se trouve sur la femme allongée de la main gauche, élève la coupe de la main droite et dit : 

"Lilith reine des amours,
Maîtresse des passions 
écoute notre demande 
Lilith accepte l'offrande de nos corps 
Lilith participe à nos ébats."

L'opérateur répand la semence de la coupe sur le ventre de la femme qui se trouve sur le divan. Il repose le pantacle et s'agenouille. Les hommes qui sont à côté du divan commencent à faire l'amour à la femme allongée. L'opérateur psalmodie : 

"Ia, Ia, Ia, Ia, Ia Lilith ......"

(Lilith donne un signe)

A ce moment, il est possible qu'un phénomène se produise dans la pièce et en particulier dans le triangle situé à l'ouest. Ce signe peut même aller jusqu'à l'apparition d'une femme mince,grande, noire et aux longs cheveux. La demande sera alors à nouveau formulée par l'opérateur. 

Dès que la femme qui est sur le lit atteint les premiers signes d'une forte exaltation, l'opérateur, l'entreprend et... au moment de l'orgasme : visualisation et le vocable IA. 

Durant cette période les participants font de même, l'opérateur se mêle aux débats, etc... 

Après épuisement des "énergies" l'opérateur reprend sa place, il se lève en prenant le talisman de Lilith dans la main droite, il dira : 

"Per virtutem pentaculorum et quia ipsis pentaculis et verbis creatoris obedientes fuistis pax sit inter 
nos et vos, et sitis odorati fragantia semper venir quando vos vocabos sine solemnitate aliqua." 

L'opérateur marque un temps d'arrêt, puis il trace avec le poignard une croix à branches égales et dit:

"Unus quisque ad suum locum." 

Il se rend aux quatre points cardinaux et en fait autant. 

Le rituel est terminé.


SOURCE

« Traité pratique de magie sexuelle » p227-242. 
Pierre Manoury, Librairie de l’inconnu editions